« Sutera », un village carte postale d’Umberto Coa

03.04.2019

« Sutera », un village carte postale d’Umberto Coa

 

 

Au coeur de la Sicile, il y a un petit village du nom de Sutera. Un village dont la population diminue pourtant depuis les années 1950 à cause de l’exode rural. Mais il n’est pas vide : le maire a pris la décision d’accueillir des migrants dans des maisons devenues inhabitées. Pour sa série Sutera, l’artiste Umberto Coa dit avoir été motivé par le désir de comprendre et de photographier l’essence si particulière de ce village isolé. Sutera, premier chapitre d’un projet documentaire, dresse le portrait d’un lieu typique de l’arrière-pays sicilien devenu désert mais qui se dirige peu à peu vers une seconde vie.

 

Photographies: Umberto Coa – Texte: Kenza Helal–Hocke