La fondation Louis Vuitton maintient le cap grâce aux artistes

07.04.2020

La fondation Louis Vuitton maintient le cap grâce aux artistes

 

Texte: Marie Laplante

 

Une rencontre entre avant-garde et industrie

La Fondation Louis Vuitton fait partie, depuis 2014, des bâtiments incontournables de la ville de Paris. Projet lancé en 2006 par le groupe LVMH et ses maisons, l’objectif de ce- désormais- musée est de pérenniser les actions de mécénat. Une industrie de l’art bien aiguisée, puisque la Fondation enchaîne les expositions et les projets en tous genres. 

Au premier abord, un nom qui fait référence à la mode puisque le groupe LVMH possède un lourd bagage, étant l’une des premières fortunes de France possédant à leur actif de grands groupes de luxe. Face au mastodonte économique, s’inscrit un bâtiment qui relève du défi architectural provenant d’une esquisse initiale crayonnée sur la page blanche d’un carnet. L’architecte Frank Gehry ose une prouesse technologique propre au 21e siècle. Semblable à des voiles, la forme de la Fondation Louis Vuitton est totalement nouvelle, au sein d’une capitale où l’architecture Haussmannienne prédomine. Un défi technologique qui s’accorde avec la volonté de promouvoir l’art à travers les supports digitaux.

 

La DJ très branchée CrystallMess à la fondation Louis Vuitton

 

L’expérience digitale, une figure de proue des musées français

L’impact de la technologie sur l’art est depuis quelques années maîtresse en matière de communication. En ces temps de confinement, l’essor du digital est plus que jamais fédérateur. Malgré le pessimisme de certains pour la transformation de nos comportements, la technologie ouvre la voie à de nouvelles possibilités dans le domaine de l’art. La Fondation Louis Vuitton l’a bien compris en prenant le pas sur l’expérience digitale.

Le numérique participe, d’une certaine manière, à la démocratisation de l’art en rendant des contenus plus largement accessibles. Dans le cas de la diffusion, il est important de souligner que le phénomène que nous vivons actuellement nous « oblige » à être actif virtuellement. Ainsi, de nouvelles formes d’interactivités naissent ces derniers jours, la Fondation a lancé #FLVchezvous. Une aubaine à un moment où l’art prend une place considérable dans nos vies.

 

 

Un programme exhaustif en temps de crise

La Fondation Louis Vuitton innove en nous faisant la proposition d’un programme hebdomadaire. L’expérience commencera dès demain à 18h, par « l’Observatoire de la lumière ». Un travail qui avait été fait « in situ » par Daniel Buren en 2017. Ce vendredi soir à 20h30, un concert enregistré en décembre 2017 sera diffusé. Il se consacre sur l’oeuvre de Steve Reich, pionnier de la musique minimaliste. En fin de semaine, plus précisément dimanche à 17h30, sera dévoilé un enregistrement du concert de clôture de la seconde promotion de la « Classe d’Excellence de Violoncelle de Gautier Capuçon ». Un projet de transmission enregistré dans l’Auditorium de la Fondation en 2016. Un programme d’ores et déjà chargé qui s’annonce pluridisciplinaire. 

Témoin de l’importance du digital dans nos sociétés, la Fondation Louis Vuitton se veut l’une des cheffes de file quant à la question du lien art et technologie. Par le choix de mettre à l’honneur des artistes éclectiques via une firme déjà bien implantée, la Fondation prouve que l’innovation est possible même en temps de crise.

 

Les vidéos proposées sont accessibles depuis la page Facebook de la Fondation.