Plein soleil: Bamako sobolila par Emile-Samory Fofana

15.03.2019

Plein soleil: Bamako sobolila par Emile-Samory Fofana

 

 

Au Mali, l’hippodrome de Bamako : toujours en mouvement. Maillot vert, maillot jaune, c’est coloré, et jamais terne. Emile-Samory Fofana raconte qu’il a voulu photographier et montrer « un joyeux bordel », « un endroit qui représente toutes les strates de la société malienne ». Bamako sobolila (les cavaliers de Bamako), c’est une série de photographies au coeur d’un microcosme hippique. Tous les dimanches, politiciens, militaires, hommes, femmes et enfants se retrouvent à l’hippodrome pour assister aux courses de chevaux. Ceux qui n’ont pas les moyens de se payer une place entrent discrètement par les côtés du terrain. C’est un endroit où Emile-Samory Fofana se rend souvent depuis qu’il est petit. En janvier 2018, il se met à photographier les cavaliers et le public qui les scrute. Un cheval cabre, le sable se soulève et forme en l’air une traînée de poussière, la course est lancée.

 

Photographie: Emile-Samory Fofana – Texte: Kenza Helal–Hocke