東京 Tokyo par Léo d’Oriano

27.04.2020

東京 Tokyo par Léo d’Oriano

.

.
.
Léo d’Oriano, habitué aux portraits de rue, à la cohabitation des regards caméra et des dos tournés, revient avec des images de l’immense Tokyo. Ces gens photographiés de loin, avancent dans un ensemble urbain vibrant et ludique. La ville offre un calme printanier, où éclosent ses couleurs saturées. Et dans l’histoire racontée par le jeune photographe parisien, elle est un vrai protagoniste, lieu de déambulations mais aussi de rencontres pour l’oeil de l’artiste. On voit ainsi apparaitre au détour d’un parc verdoyant des jeunes mariés sur une balançoire ou des sosies d’Elvis Presley. Cette banale étrangeté urbaine, grise et doucereuse, est rehaussée de toits violets, de murs turquoises ou rouges. C’est dans ce monde nippon ralenti que se côtoient des jeunes filles en balade et des weirdos touchants. Ce père attend son fils dans une parka vert pomme. Une casquette rose vif est oubliée sur la branche d’un arbre à peine réveillé de l’hiver. Et dans ces mouvements furtifs, ces pas amorcés et ces ombres qui cachent les visages, ce qui nous reste, c’est un beau sentiment d’effervescence apaisée, de mouvement serein.
.
.
Texte Marouane Bakhti – Photographie Léo d’Oriano
.
.

.

.

.

. .

.

.

.

.

.

. .

.

.

. .

. .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.